Al-Sissi et le projet d’un retour au passé

L'Égypte discute depuis longtemps de la possibilité de modifier certains paragraphes de sa Constitution, y compris ceux qui concernent la durée du mandat présidentiel. Selon la presse égyptienne, le service national de renseignement et le bureau du Président ont trouvé un accord pour d'éventuelles réformes afin que l'ancien maréchal reste longtemps au sommet de la République. De fait, cet épisode se présente comme un pas de plus vers l'institutionnalisation de l'autoritarisme à la sauce militaire . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.