Espresso

Angela Merkel a de nouveau secoué le panorama politique européen. Au lendemain des élections en Hesse, dont la CDU a obtenu un deuxième résultat insatisfaisant après la Bavière, Merkel a annoncé renoncer à la présidence de son parti à partir du Congrès de Hambourg des 7-8 décembre. Ce renoncement à la fonction la plus haute du parti, qu’elle détient depuis 2000, est seulement précurseur de la promesse de ne pas se représenter à la Chancellerie lors de l’échéance de son mandat, en 2021. Après 13 ans ininterrompus à la tête de l’Allemagne, l’ère Merkel a maintenant une date d’expiration précise.

  • Méthode Merkel. Loin d’être une décision impulsive, cette annonce reflète profondément les modalités décisionnelles de la Chancelière. L’objectif est d’essayer de faire ce que n’avait réussi aucun de ses prédécesseurs: planifier sa sortie, en se retirant avec dignité. Mot de passe, stabilité. L’abandon du rôle de président du parti permet à la Chancelière de s’ériger au dessus des luttes de faction et de se concentrer sur l’action du gouvernement. En outre, la marche arrière coupe l’herbe sous le pied des critiques et pourrait permettre à une CDU avec un nouveau leadership de résister plus efficacement à l’émergence de l’extrême droite d’AfD, qui doit beaucoup de son succès à l’écoeurement de la population envers la politique de Merkel.
  • Un nouveau visage pour la CDU. La décision a donné le départ à la course pour sa succession. Trois candidats, en particulier, paraissent favoris. Annegret Kramp-Karrenbauer, l’actuelle Secrétaire générale du parti, est l’héritière désignée par Merkel, en continuité avec sa ligne modérée. Les deux autres candidats offrent des choix plus en rupture: Friedrich Merz, son ancien rival pour la tête du parti, est retourné à la vie politique après une carrière dans le secteur privé. Sa candidature est appréciée par la base conservatrice et entrepreneuriale et a déjà reçu le soutien influent de Wolfgang Schäuble. Enfin, le trio est complété par le jeune et ambitieux ministre à la Santé, Jens Spahn, qui a souvent critiqué les politiques modérées de la Chancelière. Avec ces promesses, le prochain Congrès de Hambourg promet d’être des plus conflictuel depuis 2000: un événement duquel dépendent les positions futures du principal parti allemand pour les années à venir. Avec le risque concret qu’un choix trop conflictuel mette en péril le plan de sortie imaginé par Merkel.
  • A la recherche d’un nouveau leader européen. Quel que soit le choix des délégués de la CDU, la décision d’Angela Merkel est déjà historique. Pas seulement pour l’Allemagne, mais aussi, et surtout, pour l’Europe. Pendant ses treize années au gouvernement, la Chancelière a été un pivot au coeur du système européen, arrivant à en représenter les forces et les faiblesses: si son action a été vue d’un côté comme porteuse de stabilité, de l’autre elle a été critiquée comme trop pragmatique et timide. Merkel a été l’exemple d’un leadership centriste et consensuel qui paraît désormais dépassé par l’histoire, dans une Europe et une Allemagne inquiètes à l’approche des élections européennes. Dans cette situation, le prochain leader de la CDU sera également appelé à repenser le rôle que l’Allemagne voudra et pourra jouer en Europe. Mais une chose est claire : même sans Angela Merkel, le futur de l’Europe passera encore une fois par Berlin.

L’OMC est aujourd’hui à un tournant de son histoire. La guerre commerciale sino-américaine teste les limites de l’institution et de son processus de règlement des différends commerciaux. Si elle ne parvient pas à se réformer, c’est son rôle central dans les échanges mondiaux qui sera remis en cause . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le gouvernement américain va envoyer plus de 5 000 soldats fédéraux à la frontière mexicaine en réponse au flot de migrant arrivant d’Amérique centrale. Ce choix est cependant très risqué selon plusieurs critères, à la fois législatifs et militaires . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

En Amérique latine, l’année 2018 a été ponctuée par de multiples manifestations d’étudiants et de professeurs dénonçant les déficits budgétaires chroniques qui mettent en péril les universités publiques de leurs pays . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le dimanche 28 octobre, le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro (PSL) a été élu président du Brésil. Suite au premier tour, le président du Chili, Sebastián Piñera, avait déclaré publiquement son soutien au candidat lors d’une conférence à Madrid en saluant son programme économique. Dimanche dernier, il a été également le premier président à le féliciter en l’invitant à visiter le Chili, montrant une claire volonté de rapprochement et de coopération entre les deux pays . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

La caravane d’environ 7000 migrants qui traverse l’Amérique centrale pour rejoindre les États-Unis est au centre du débat politique dans nombreux pays de la région : au Guatemala, en Mexique et aux États-Unis, de façons différentes, la crise migratoire s’immisce dans les conflit de politique interne . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

L’OMC a célébré le 40e anniversaire de la Conférence International sur la Santé Élémentaire d’Alma-Ata en réaffirmant l’engagement pris alors de rendre les soins de santé primaires universellement accessibles. Mais le rassemblement à Astana avait un air de déjà-vu. Malgré les avancées en termes de soins et les améliorations de la coopération internationale ces 40 dernières années, les critiques soulevées par la Déclaration d’Alma-Ata envers l’injustice des inégalités de santé demeurent actuelles . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Les visites officielles de Benjamin Netanyahou au sultanat d’Oman et du ministre israélien des Sports Miri Regev aux Émirats Arabes Unis pourraient marquer le début de nouveaux équilibres dans les relations entre Tel Aviv et ses voisins arabes au Moyen-Orient. Ainsi, Israël et les monarchies du Golfe visent à définir une convergence tactique basée sur l'intérêt commun de limiter l’influence iranienne au Moyen-Orient. Une action importante mais non sans risques . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le discours prononcé par Mike Pence le 4 octobre dernier est un nouvel événement politique important dans l’affrontement commercial qui se poursuit entre les États-Unis et la Chine. Il a donné lieu à des critiques intenses en Chine, mais il semble en même temps que Beijing souhaite éviter une escalade du conflit . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le nouveau Premier Ministre malaisien a annoncé vouloir abolir la peine de mort, une décision surprenante parmi les pays de l’Asie du Sud-Est, mais qui a deux raisons principales : externe, comme “geste de bonne volonté” d’intégration dans la communauté internationale, et interne, pour relancer l’enquête sur un cas d’assassinat bien particulier . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Karsten Wendorff, chef de division à la Deutsche Bundesbank, a proposé à l’Italie de mettre en place un fonds de solidarité, financé par des souscriptions obligatoires à hauteur de 20 pour cent du patrimoine net des ménages, pour renforcer la structure et diviser par deux le montant de la dette souveraine italienne en circulation . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

La Commission européenne a lancé, le lundi 29 octobre, le nouveau programme Quantum Flagship, afin d’approfondir la recherche sur les technologies quantiques. Dotée d’une enveloppe d’un milliard d’euros sur dix ans, cette initiative vise à concurrencer les positions américaines et chinoises dans le domaine, en s’appuyant largement sur l’écosystème industriel européen . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Après une nouvelle déconvenue électorale, la chancelière allemande a annoncé qu’elle cèdera en décembre la direction du parti chrétien-démocrate et quittera la politique en 2021. Une solution inédite pour régler dans la dignité sa propre succession, ce que ses prédécesseurs n’ont pas réussi à accomplir. Mais le processus de transition envisagé reste très incertain . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

L'Autriche est à nouveau à l'ordre du jour en matière d'immigration. Cependant, ce ne sont pas les politiques au niveau national qui suscitent la controverse, mais un choix qui concerne la position du pays au sein des Nations Unies : celle de ne pas adhérer au futur Pacte mondial sur les migrants . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Refroidi par l’échec relatif du référendum du 30 septembre, le gouvernement au pouvoir à Skopje joue le tout pour le tout pour arracher une révision constitutionnelle au Parlement macédonien et modifier le nom du pays. En effet, la Grèce refuse de qualifier son voisin septentrional de “Macédoine”, et bloque ainsi l’intégration européenne de cette dernière. Si l’”ancienne république yougoslave de Macédoine” venait à échouer à modifier sa Constitution et donc à changer de nom, le pays serait exposé à de nouvelles vulnérabilités . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Alors que le président polonais et son ministre des affaires étrangères se saisissent de chaque allocution publique pour critiquer la politique énergétique allemande, la Pologne apporte son soutien au NATO Energy Security Center of Excellence . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le 25 octobre s'est tenue la deuxième Conférence ministérielle Italie-Afrique, rendez-vous désormais incontournable pour la diplomatie italienne, qui souhaite définir une politique africaine renouvelée avec des pierres angulaires dans la gestion des flux migratoires, mais aussi dans la définition de nouvelles politiques énergétiques et des opportunités dans la coopération au développement. Cet événement précède le sommet crucial de Palerme, prévu les 12 et 13 novembre, qui examinera la situation en Libye . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Provoquant la surprise générale, le Mouvement Cinq Étoiles a annoncé sa volonté de créer un nouveau groupe politique en vue des prochaines élections européennes. Si cette décision semble une façon de prendre ses distances avec son partenaire de coalition d’extrême-droite, la Ligue, elle ouvre également des opportunités intéressantes pour redessiner le spectre politique à l’échelle européenne . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

La Turquie a récemment donné une plus grande impulsion à ses activités de forage énergétique en mer Méditerranée afin de réduire sa dépendance énergétique. Ceci est rapporté par des sources liées à l’establishment du pays, dont les déclarations ont paru dans certains journaux turcs. Mais ce sont les relations déjà non idylliques avec la Grèce voisine qui en pâtiraient . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Lundi 29 octobre, l’entreprise publique algérienne Sonatrach a signé avec les groupes français Total et italien ENI des accords autorisant l’exploration des ressources pétrolières et gazières au large des côtes algériennes. Cet accord confirme l’espoir des parties prenantes de découvrir des champs d’hydrocarbures aussi abondants que ceux découvertes depuis dix ans en Méditerranée orientale . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Le processus de rupture politico-institutionnel (présence de deux gouvernements) engagé à la suite de la deuxième guerre civile libyenne suit toujours son cours. L’échec avéré des accords de Skhirat laisse place actuellement à de nouveaux enjeux diplomatiques et politiques. La France et l’Italie sont en rivalité concernant les démarches à suivre pour réorganiser politiquement et institutionnellement le pays . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.

Jeremy Hunt a affirmé, dans un discours prononcé devant le groupe de réflexion Policy Exchange, l’intention du Royaume-Uni de relancer sa diplomatie après le Brexit, au moment où la conclusion d’un accord est annoncée fin novembre . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.