La Chine est prête à se doter de son premier brise-glace à propulsion nucléaire

Ces dernières semaines, certains détails d'un projet auquel Pékin réfléchit depuis l'été dernier ont été rendus publics : avec ce pas en avant, la Chine confirme non seulement sa stratégie de pénétration dans la région arctique, mais se dote également d'une technologie qui pourrait être le prélude à un porte-avions nucléaire . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.