La Commission européenne ne dérangera pas Gazprom avant les négociations avec l’Ukraine

Avec la décision de reporter la révision du troisième paquet énergie, qui était destiné impacter Nord Stream 2, la Commission Européenne demontre ne vouloir pas créer des difficultés impactant les négociations tripartites avec la Russie et l’Ukraine sur le transit gazier . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.