La grave crise du système politique de Daniel Ortega au Nicaragua

Depuis le 18 avril des manifestations quotidiennes parcourent les rues de la capitale du Nicaragua et d’autres grandes villes du pays comme Matagalpa (environs 200 000 habitants) et Chinandega (environs 150 000 habitants . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.