La Turquie, de l’isolement en Méditerranée au statut de plaque tournante énergétique du continent ?

La Turquie s’immisce en Méditerranée dans une compétition où elle est isolée. Sur le continent, elle acquiert le statut de plaque tournante énergétique entre la Russie au nord, le caucase à l’Est, le Proche et Moyen Orient au Sud et l’Europe à l’Ouest. La question du gaz se retrouve au coeur d’un jeu d’alliances géostratégiques qui révèle une situation d’interdépendance politique et énergétique complexifiée par des relations diplomatiques instables . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.