L’agora au centre du village européen

À l’occasion des célébrations de la fin du programme d’aide à la Grèce, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, a donné sa vision de la politique économique européenne, soulignant l’importance d’institutions fortes pour en garantir la stabilité. Néanmoins, la possibilité d’une mutualisation de la dette et d’un budget européen reste exclue . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.