Le Brésil, désormais à l’extrême droite

Le 1er janvier, Jair Bolsonaro a pris ses fonctions de président du Brésil, promettant des réformes économiques libérales et une politique intérieure d’extrême-droite. En ce qui concerne sa politique extérieure, on peut s’attendre à ce qu’il réaligne la politique du Brésil sur Washington et s’éloigne de Pékin . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.