Le fils Bolsonaro et l’opposition monténégrine rejoignent l’internationale néo-nationaliste de Bannon

Après Eduardo Bolsonaro, fils du nouveau président brésilien et député fédéral, le 4 février, c’est le tour de Nebojsa Medojevic, un leader de l’opposition au Monténégro, de rejoindre The Movement. Ces deux recrutements hors Union européenne sont le signe d’une réorientation notable de la fondation bruxelloise présidée par l’ancien conseiller de Donald Trump. Après avoir un temps ambitionné de devenir une machine électorale au service des candidats d’extrême-droite aux élections européennes de mai prochain, The Mouvement entend d . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.