Les entreprises indiennes ne sauveront pas la sidérurgie européenne

La crise de ce secteur stratégique souligne l’absence de politique industrielle européenne, comme le montre l’échec de la fusion entre Tata Steel (indien) et Thyssenkrupp (allemand . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.