L’Iran face à un croisement de crises

Alors que les présidents iranien, russe, et turc se sont réunis vendredi 7 septembre à Téhéran pour discuter du sort d'Idlib, les effets des sanctions américaines se font durement ressentir dans la capitale iranienne où les prix des biens de première nécessité atteignent des records. Le gouvernement d’Hassan Rohani doit faire face à un climat politique et social tendu à deux mois de l'application du second volet de sanctions américaines . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.