Pourquoi la Russie continuera-t-elle de collaborer dans l’Arctique ?

Selon l'historien norvégien Lars Rowe, Moscou est trop avantagée par le statu quo actuel pour vouloir un changement. De plus, l'activisme militaire dans l'Arctique fait partie de sa vocation historique naturelle . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.