La « Viganiade »: feuilleton et décryptage d’une opération de déstabilisation du pontificat de François

Le 26 août dernier, une attaque mettant directement en cause le pape François paraissait aux États-Unis, en Italie et en Espagne. Carlo-Maria Vigano, un archevêque et ancien nonce apostolique à Washington, affirmait dans une lettre-document de 11 pages avoir personnellement informé le pape François des abus sexuels commis par le Cardinal McCarrick. Selon lui, alors que ce prélat américain avait été écarté par Benoît XVI, son successeur aurait au contraire choisi de le réhabiliter. Vigano concluait son accusation en exigeant la démission du pape. Premier épisode de notre enqu . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.