Taxe européenne sur les géants du numérique : le national l’emporte sur l’européen

La réunion des ministres des Finances des vingt-huit États membres de l’Union, ce mardi 6 novembre, pour étudier le projet de taxation à 3 pour cent des revenus issus du numérique des grandes entreprises présentes dans le secteur, s’est conclue sur un profond désaccord entre ses membres. Les discussions ont essentiellement révélé des projets nationaux qui s’opposent et freinent le vote d’une loi au niveau européen . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.