Terre-Air-Mer : de la répartition des postes d’influence

Le 5 mars 2019, le général Lanata (père), ancien chef d’état major de l’armée de l’air française, publiait dans L’Express une tribune déplorant le faible nombre d’officiers de l’armée de l’air aux postes en lien avec le pouvoir politique français, et avertissait des risques liés à ce constat. Le danger est-il réel . . .

Cet article est réservé aux abonnés. Veuillez créer un compte pour accéder à l'intégralité du site et recevoir notre newsletter.